08/11/2018 – Publié dans Le Républicain

Le BlaBlaCar® du vin lancé en Sud-Gironde

Le site Oenocar, créé à Martillac, propose un système de covoiturage qui s'appuie sur les trajets de particuliers pour transporter en direct les vins de viticulteurs. Un BlaBlaCar® version bouteilles de vin. Découverte.

EDGAR CHAUMOND

« On veut bousculer les réseaux de distribution traditionnels ». Voilà l'objectif de Daniela Da Silva, qui a eu l'idée du concept Oenocar en 2016. Avec son associé, Nicolas Vallet, qui a développé le site internet, ils comptent « faire découvrir des exploitations tout en limitant les intermédiaires entre le vigneron et le consommateur. L'idée c'est de développer la vente directe pour que les viticulteurs valorisent mieux leur production »

« Une autre façon de penser le transport »

Le principe d'Oenocar est le même que celui du site de covoiturage BlaBlaCar®. Tout se base sur les trajets déjà existants de particuliers qui se fournissent dans des châteaux inscrits sur le site.

De son côté, le consommateur fait son panier sur internet, choisit son conducteur puis paye en ligne. Ensuite, les coordonnées sont transmises aux deux parties pour se donner un point de rendez-vous.

Le conducteur est récompensé hauteur de 10 % de la valeur de la marchandise qu'il a transportée, soit en bouteille, soit en euros.

Oenocar se rémunère à hauteur de 90 centimes par bouteille : « ce qui est très raisonnable en comparaison d'un transporteur classique », assure Daniela Da Silva.

Un premier bilan très positif

Depuis sa création, Oenocar a intégré l'incubateur puis la pépinière à start-up de le technopole Bordeaux Montesquieu, à Martillac « Ici, on est plein de porteurs de projets, il y a une vraie émulation. C'est un parcours compliqué donc ça permet de se soutenir », explique la fondatrice du site.

Lancée au mois de juin, Oenocar propose les bouteilles d'une soixantaine de vignerons. Une centaine de consommateurs et de conducteurs sont inscrits dans toute la France. Pour Daniela Da Silva, « les premiers retours sont très positifs. Le concept plaît. Maintenant, il faut du temps pour affiner le site et se développer. »

Un projet collaboratif et écologique

Pour autant, la bataille s'annonce difficile dans ce secteur hyperconcurrentiel. L'e-commerce dans le monde du vin, ce sont déjà près de 400 sites internet. Rien d'inquiétant pour Daniela Da Silva : « Oeonocar, ce n'est pas du e-commerce, c'est du collaboratif. On propose un nouveau service. »

En mutualisant les transports, le site défend l'idée « d'une autre façon de penser le transport ». Oeonocar apporte ainsi sa contribution environnementale puisqu'il utilise un trajet déjà existant Le site espère maintenant fédérer une communauté de vignerons, d'amateurs de vins et d'oenotouristes pour inscrire ce nouveau service dans le monde du vin français.

Paiement sécurisé
Livraison éco-responsable
par transport collaboratif
Expédition depuis le chai
Prix de vente direct producteur
Option livraison par transporteur
France et Europe